Denon Heos 1 : L’enceinte WiFi qui peut devenir nomade

Voilà quelque temps déjà que cette enceinte fait parler d’elle. Présentée comme la concurrente directe de Sonos Play 1, Denon Heos 1 revendique une connectique très fournie et surtout un statut d’enceinte nomade, deux points que les critiques ont toujours reprochés à la Sonos Play 1. Que peut-on atteindre d’autre d’une enceinte sans fil multiroom d’entrée de gamme ? Voilà la question qui justifie ce test sur Heos 1 de la marque japonaise Denon.

Design ultra compact pour un maximum d’ergonomie

Que la Denon Heos 1 soit une enceinte d’entrée de gamme n’en fait pas pour autant un appareil de piètre qualité. Denon, comme à son accoutumé, a fait la part belle à l’esthétique, proposant une enceinte verticale très géométrique. Lorsqu’on s’intéresse à ses mensurations, on découvre une enceinte assez compacte, haute de 20 cm, pour 13 cm d’épaisseur. En termes de praticité, la Denon Heos 1 remporte un bon point.

L’appareil arbore tout de même une qualité de fabrication tout simplement remarquable. Il est difficile de croire que cette enceinte est entièrement en plastique tant l’effet métallique de la grille est réaliste. Très sobre en apparence avec son habillage noir, la Heos 1 s’impose comme l’enceinte des puritains. Elle trouvera facilement sa place dans n’importe quel environnement.

La petite touche de couleur est apportée par un liseré LED multicolore. Son rôle : signaler les différents états de l’enceinte. Selon que la connexion sans fil est activité, qu’une mise à jour est en cours ou que le volume est réglé, la couleur des LED change.

Bien entendu, la Denon Heos 1 revendique haut et fort son statut d’enceinte nomade, n’en déplaise à une certaine Sonos Play 1. L’appareil intègre en effet une batterie rechargeable, à condition qu’il s’agisse du modèle Heos 1 Go Pack. Pour une autonomie de 5 heures en condition d’utilisation normale, elle permet d’utiliser l’enceinte n’importe où. En termes de praticité, la Denon Heos 1 monte une fois de plus les échelons.

« La qualité à petit prix », c’est ce que semble proposer le fabricant japonais à travers cette enceinte Denon Heos 1 dont le design ne laisse pas de marbre. En termes de design, elle n’a pas grand-chose à envier aux enceintes haut de gamme, si ce n’est l’usage du plastique. Mais là encore, cela lui permet de marquer un point en termes de légèreté. En plus, le plastique est l’un des matériaux les plus résistants. Question durabilité, cette enceinte Denon Heos 1 est le parfait filon.

Une connectivité au-dessus de la moyenne

Alors que la plupart des enceintes d’entrée de gamme de sa catégorie optent pour un minimalisme extrême, la Denon Heos 1 se positionne au-dessus de la mêlée. En cela, l’appareil se positionne clairement comme une concurrente de la Sonos Play 1 et ce n’est pas pour déplaire.

En digne concurrente donc, Denon Heos 1 monte à son plus haut niveau, en intégrant à la fois un port USB grâce auquel vous pourrez connecter n’importe quel appareil USB, un port mini-Jack 3.5 mm pour coupler les appareils disposant du même port et un port Ethernet.

Mieux encore, l’appareil intègre un Bluetooth. Malheureusement, celle-ci a une latence de 1,6 seconde là où d’autres enceintes de la même trempe ont une moyenne de 150 millisecondes. Une commande « connect » permet de lancer la synchronisation au Wi-Fi. C’est via ces deux connectiques que se fait l’essentiel des réglages. Il suffit de s’intéresser d’un peu plus près aux fonctionnalités multimédias de la Denon Heos 1 pour en connaître la portée.

Une application à la hauteur de la réputation de l’appareil

Comme la plupart des enceintes, la Denon Heos 1 dispose de sa propre application. Disponible en version Android et iOS, elle est accessible depuis une tablette ou un smartphone. Malheureusement, elle n’est pas compatible aux ordinateurs Windows ou aux Mac.

En attendant de futures mises à jour pour pallier cette insuffisance, l’application Heos fonctionne comme une station de configuration et de paramétrage. Elle a été pensée pour que la prise en main soit assez simple. La liaison avec l’enceinte peut se faire via le Wi-Fi comme via le câble mini-Jack 3.5 mm. Tout ce que vous avez ensuite à faire est de suivre le pas-à-pas jusqu’à ce que la liaison soit établie. Pour finir, vous pouvez ajouter toutes les enceintes de votre choix ; l’application peut prendre en charge jusqu’à 32 enceintes.

C’est grâce à cette fonctionnalité que l’enceinte Denon Heos 1 peut revendiquer le statut d’enceinte multiroom. Une fois que les enceintes sont couplées à l’appareil, vous pouvez les placer dans la catégorie souhaitée (chambre, salon, salle de bain…) et depuis la page « Pièces » de l’application, vous pouvez sélectionner les enceintes selon leur emplacement. Dès lors que l’appairage est effectué, l’application fonctionne avec fluidité, quoiqu’elle soit de temps en temps sujette à des temps de latence et des bugs.

Grâce aux fonctionnalités de l’appareil, vous pouvez effectuer tous les réglages d’appairage souhaités, accéder à l’ensemble de votre bibliothèque musicale, quelle que soit la plateforme. Besoin d’un appareil avec une compatibilité très étendue ? L’enceinte sans fil Denon Heos 1 est votre candidate. MP3, WAV, WMA, FLAC, AAC, aucun des formats audio récents n’ont de secret pour l’appareil. Sa seule limite est son incapacité à lire certains formats Apple FairPlay WMA et WMA DRM. Ce qui, pour une enceinte d’entrée de gamme, reste excusable.

Denon Heos 1 ou l’équilibriste sonore

Denon a fait l’option de faire de son enceinte Heos 1 un véritable équilibriste. Derrière la grille de la Denon Heos 1 se cache un tweeter à dôme souple consacré aux aigus tandis qu’un haut-parleur s’occupe des graves et des médiums. Pour agrémenter tout ça, Denon a équipé son enceinte d’un amplificateur numérique stéréo de classe D.

Avec un tel arsenal, l’enceinte Denon Heos 1 a une courbe de fréquence plutôt linéaire. Si vous adulez les extrêmes, qu’il s’agisse des graves ou des aigus, vous pourriez être déçu. Vous n’aurez résolument pas droit à de surpuissantes basses (elles sont plutôt empreintes de douceur), ni à des aigus survoltés, quoiqu’elles soient nettement plus marquées.

Avec cette enceinte, ce sont les médiums qui sont à l’honneur. Avec un peu plus de caractère, ils offrent un son plein de chaleur, notamment au niveau des hauts médiums, qui harmonise l’ensemble en toute subtilité. Il n’y a rien à redire sur la retransmission des voix ni sur la maîtrise de la distorsion, dont la moyenne est bien en dessous des 1 %.

Il faut aimer les sonorités moyennement puissantes pour apprécier la qualité audio de cette enceinte. Avec sa puissance, la Denon Heos 1 est capable de sonoriser une pièce d’une superficie comprise entre 10 et 15 m², avec une restitution équilibrée qui ne laisse que peu de place à la distorsion. Pour atteindre un niveau supérieur de stéréophonie, il suffit d’appairer une autre enceinte.

Notre avis sur l’enceinte Denon Heos 1

À l’issue de ce test de l’enceinte Denon Heos 1, on peut affirmer sans risque de se tromper que cette enceinte marque de nombreux points au niveau de sa finition très moderne, de son application multiroom dont on apprécie qu’elle soit intuitive ainsi que l’équilibre de son spectre audio.

Malheureusement, on aurait apprécié que les graves aient plus de caractères. De plus, la connectivité est sérieusement limitée par un Bluetooth d’une latence impressionnante. Sachant qu’il s’agit du détail grâce auquel le Denon Heos 1 se distingue de sa principale concurrente, c’est un gros point faible.

Enceinte sans fil